nettoyeur haute pression

Comment choisir son nettoyeur haute pression ?

Nettoyer murs et terrasses, laver le salon de jardin, déboucher les canalisations, décaper rouilles et vieilles peintures, etc., on peut (presque) tout demander à un nettoyeur haute pression. D'ailleurs, c'est quand on en possède un que l'on se demande comment on faisait pour s'en passer auparavant… Mais au moment de franchir le pas, entre débit, pression, et puissance, comment s'y retrouver ?

Le débit, pour évacuer

C'est la quantité d'eau délivrée par l'appareil en un temps donné. Le débit s'exprime en litres par minute ou en litres par heure. Contrairement à une idée reçue, un nettoyeur ne consomme que 8 à 13 litres par minute alors qu'un robinet classique débite 20 litres à la minute. Si la pression décolle la saleté, c'est le débit qui doit l'évacuer. Pour une réelle efficacité, le débit d'un nettoyeur ne doit donc pas être inférieur à 8 litres par minute ou 480 litres par heure.


«la plus utile est
la pression de service»


La pression, pour décoller

Certains constructeurs parlent de puissance… C'est en fait la force avec laquelle l'eau est projetée sur le support. La pression maximale correspond à une mesure en sortie de pompe, mais la plus utile est la pression de service (ou de travail), mesurée en sortie de buse. Elle s'exprime en bars. Souvent entre 100 et 160 bars, elle n'est pas significative de l'efficacité de l'appareil, si retenue seule.

La pression d'impact, réel critère d'efficacité

La pression d'impact (parfois dite de nettoyage) est bien plus révélatrice. Elle se calcule de la façon suivante : {Pression de service (en bars) X Débit (en litre/heure)} / 360 (Coefficient fixe). La pression d'impact des appareils les plus efficaces se situe au-dessus de 180 bars. Après, on peut pouvoir se contenter de moins si l'appareil est juste destiné à nettoyer le vélo ou les fraises de la motobineuse…


«les plus efficaces :
au-dessus de 180 bars»


La puissance moteur, pas primordiale

La puissance du moteur s'exprime en chevaux ou mieux en watts. Plus elle est élevée, plus la pression de la pompe peut être importante. Mais sachez que pour une même puissance de moteur, deux appareils peuvent présenter des pressions d'impact différentes…

Les détails qui font la différence…


Les pistons de la pompe en céramique sont plus résistants et moins sensibles aux variations de température, que les pistons métalliques. Gage de longévité de la pompe ! Si la gâchette commande directement le démarrage et l'arrêt du moteur, cela évite de détériorer la pompe prématurément. La buse rotative présente la puissance d'un jet crayon, mais travaille sur une plus grande largeur. C'est à mon sens un accessoire incontournable ! Les supports de lance et de flexible sur la coque de l'appareil sont indispensables pour ranger l'appareil après usage !