jardinieres

Comment se créer un horizon végétal ?

La jardinière participe au décor aérien de vos balcons tandis que le bac se positionne au sol. Selon l’espace disponible, ils captent l’œil sur tous les fronts avec pour invité d’honneur toute la variété des végétaux, y compris le potager !

Passez les frimas de l’hiver, c’est à dire le risque de gel, vous pouvez d’ores et déjà installer le printemps à votre fenêtre et/ou à votre porte. Les contenants se choisissent en fonction du style de votre intérieur et de votre jardin pour créer l’indispensable lien dedans/dehors. Un lien à intensifier avec le choix des végétaux sur une thématique couleur ou déco au naturel pour le côté sauvage et fleurie des plantations.

Adopter un jardin en ville

Sur une surface exigüe comme celle d’un balcon en ville, la jardinière est à préconiser. On veillera à la choisir en fonction de la fiabilité de son support avec crochets ou avec bridge pour son bon maintien. En hauteur, il est préférable de privilégier des matériaux légers et résistants (sans risque de pourrissement) comme le plastique, le polypropylène ou l’acier galvanisé. Il existe aujourd’hui pléthore de modèles déclinés dans des coloris pop, naturels ou neutres. Plus contemporains, ces derniers laissent plus volontiers la part belle au végétal mais aussi au mobilier d’extérieur. Les jardinières s’inventent aussi d’autres territoires. Elles s’empilent sur des supports créant ainsi des barrières végétales à la verticale.


«Les jardinières s’inventent
aussi d’autres territoires.»


Dissociées, elles s’assimilent à des bacs extérieurs sur pieds pour une installation au sol. Leur approche technique n’est pas à négliger pour permettre un équilibre parfait entre les éléments terre, eau, chaleur, air qui sont nécessaires au bon développement des plantes : double bac intérieur/extérieur, gestion autonome de l’eau avec réserve d’eau, contrôle du niveau d’eau et système de trop plein, isolation du soleil et contre le froid avec double paroi avec circulation d’air, etc. Plus la jardinière sera technique, plus son prix sera élevé.

Baliser terrasse et jardin

C’est le rôle dévolu aux bacs car leurs contenants sont plus imposants. Souvent travaillés dans des formats graphiques (volumes carré, rectangle, rond, cube, …), ils structurent n’importe quelle terrasse, allée, entrée… avec brio et élégance ! Pour les fondre dans la nature, on préfèrera des couleurs sobres reprenant les teintes des matériaux nobles, pour mieux les intégrer dans les lignes du jardin et de ses espaces. Côté matériaux, la céramique exprime une approche plus classique et romantique, la terre cuite se fond dans le décor naturel tandis que le bois choisi dans une essence imputrescible ou traitée se doublera d’un contenant en zinc ou d’un film de protection pour l’isoler de l’humidité de la terre.


«ils structurent n’importe quelle terrasse, allée, entrée…
avec brio et élégance !»


Ce bac sera également doté de pieds afin de ménager écoulement et aération. La robuste résine de synthèse (polypropylène) joue quant à elle sur les deux fronts. Elle épouse des formes contemporaines comme elle reprend le design très chic des bacs d’orangerie. Vous pouvez les disposez le long d’une terrasse pour en souligner les contours, idem autour d’une piscine ou le long d’un balcon, créer un jardin de curé avec des bacs positionnés en carré alternant fleurs et potager.